23 août

… Et les autres

Au total, ils seront 16 « régionaux » à participer à cette huitième édition des Euro Mini Champ’s, trois de plus que l’an passé. Certains, outre Hélène Witz et Mélissa Haushalter, étaient déjà de la partie il y a un an. Parmi eux, Camille Lutz (Zorn TT), est certainement celle qui est susceptible d’aller le plus loin dans la compétition. Sans grande pression de résultat puisque, née en 2002, elle a encore une année d’avance. « Elle est dans les trois meilleures benjamines françaises, ce serait bien qu’elle rentre dans le tableau final (16 es de finale) pour voir ce que ça fait », attend celui qui la « coachera » ce week-end, Jérôme Richert.

 

Sa coéquipière en club, Marie-Amélie Boni, aura à peu près les mêmes ambitions. « Si elle a une occasion et qu’elle arrive à la prendre, ce serait bien », espère Benjamin Génin, son entraîneur à Haguenau. Toujours dans la catégorie « Filles 2001 », Luana Martin (SUS-TT) tentera de faire mieux qu’en 2011 (éliminée en 2 e phase) tandis que Laura Foinont (Hoerdt) continuera son apprentissage du haut niveau, elle qui a vraiment commencé à s’entraîner régulièrement la saison passée.

 

Dans la catégorie supérieure, Annaëlle Lang (Saint-Joseph Strasbourg) vivra sa deuxième expérience EMC, elle aussi avec l’ambition de « faire mieux puisqu’elle n’avait pas gagné un match l’an dernier » selon son entraîneur, Xavier Haering. Ce dernier n’a « pas d’exigence de résultats mais plutôt de comportement » en ce qui concerne les cinq minimes qu’il entraîne à Eckbolsheim : Valentin Wolf, Enzo Lotz, Raphaël Roeser, David Harksen-Lotzet Léo Bieger.

« Ça va leur permettre de sortir du niveau régional et de vivre une première expérience internationale », ajoute-t-il en faisant également référence aux benjamins Abderrahim Hadjiat, Sven Miesek (Saint-Joseph Strasbourg) ou Tristan Kruth (Eckbolsheim). Enfin, le Haguenovien Jérôme Bernard vivra lui aussi ses premiers Euro Mini Champ’s, une compétition à part.

 

DNA – 23/08/2012 – Thibaut Gagnepain