20 août

DNA

SIMON GAUZY N’A PAS OUBLIÉ !

 

Champion de France senior en titre et actuellement classé 101e joueur mondial, Simon Gauzy, 18 ans, a disputé les deux premières éditions des Euro Mini Champ’s. Il s’en souvient comme si c’était hier.

 

Depuis 2006, date de sa deuxième et dernière venue à Schiltigheim, Simon Gauzy a enchaîné les récompenses. D’abord chez les jeunes où il a remporté quasiment tous les titres nationaux et européens possibles, puis maintenant chez les seniors.

 

Dernières grandes performances en date ?

Son élimination en 32es de finale des derniers championnats du monde, à Paris, après avoir créé une petite sensation au 1er tour en sortant le 31e joueur mondial. Et, évidemment, son titre de champion de France décroché fin avril à Agen, à seulement 18 ans.

 

Tant d’honneurs qui auraient pu lui faire tourner la tête et perdre (logiquement) un peu la mémoire. Rien de cela. Le Toulousain de naissance sait où il va et, comme il le dit si bien, « se rappelle de presque tout (ses) matches ». Même de ceux disputés il y a presque huit ans en Alsace pour la première édition des Euro Mini Champ’s. « J’avais battu Emilien Van Rossome (Belgique) en finale, trois sets à zéro. Et en demi ? Dorian Nicolle, 3-0 aussi. En quart, je crois que c’était le Russe Nikita Kirillov, 3-1 ».

 

Tout juste. De quoi soupçonner une petite révision… « Non, je n’ai pas triché », s’amuse-t-il. « Je m’en souviens très bien car c’était ma première compétition internationale. Je venais d’être champion de France benjamin et j’y allais très stressé. Je me rappelle même de la salle (le gymnase des Malteries) et de ses sièges jaunes ! »

 

« UNE CHANCE INCROYABLE QUE ÇA SOIT ORGANISÉ À MON ÉPOQUE »

 

L’année suivante, le futur médaillé de bronze aux Jeux Olympiques de la jeunesse en 2010 avait remis ça. Avec un tout petit peu moins de succès, battu en finale par le Suédois Hampus Söderlund. « Ça aussi, je m’en souviens. J’avais perdu 4-1 mais j’avais pris ma revanche contre lui ensuite, en finale des championnats d’Europe 2008. Quand je repense à ces Euro Mini Champ’s, je me rends compte que j’ai eu une chance incroyable que ça soit organisé à mon « époque ». »

 

Les belles performances à Schiltigheim de son frère Paul (vainqueur en 2007, finaliste en 2008) ont continué d’entretenir ses bons souvenirs. Aujourd’hui, Simon Gauzy l’avoue, il ne suit « plus trop » ce qu’il se passe aux Euro Mini Champ’s. Difficile de lui en vouloir car le garçon vole désormais vers d’autres cieux. Depuis un mois, il a rejoint le club allemand d’Ochsenhausen (« entre Stuttgart et Munich ») avec lequel il va disputer la prestigieuse Bundesliga.

 

Longtemps blessé la saison passée alors qu’il avait atteint le meilleur classement mondial de sa jeune carrière (64e ), il s’est fixé comme objectif de « retrouver cette place ». Cela passe par de bons résultats cette semaine en République Tchèque à l’occasion du Pro Tour. En même temps que les Euro Mini Champ’s.

 

Thibaut Gagnepain © DNA