4 août

Du neuf pour la dixième

Dans moins de trois semaines, du 22 au 24 août, les Euro Mini Champ’s fêteront leur dixième édition à Schiltigheim. L’événement s’annonce donc un peu spécial, tout en restant fidèle à ses principes.
TEST

– Créés en 2005, les Euro Mini Champ’s (EMC) devaient, à l’origine, permettre aux jeunes pongistes français de se frotter à l’élite européenne avant leur première « vraie » compétition internationale, les championnats d’Europe cadets.

Ce but originel est, depuis quelques années, atteint, voire dépassé puisque toutes les nations du Vieux continent envoient désormais des délégations et que les vainqueurs à Schiltigheim brillent régulièrement dans les catégories supérieures. Cette dixième édition ne dérogera évidemment pas à la règle. Issus de 30 pays, ce seront 400 enfants âgés de 10 à 12 ans qui viendront se tester dans le Bas-Rhin, au gymnase Leclerc et dans celui des Malteries.

Comme l’an dernier, Camille Lutz (SUS TT) participera aux Euro Mini Champ’s avec l’équipe de France.

Photo archives DNA – Laurent Réa

ALSACIENS

– Parmi tous ces jeunes pongistes, 22 seront issus de clubs alsaciens. Soit deux de moins que l’an passé (24), mais davantage qu’en 2012 (17) et 2011 (14). Comme ces dernières années, avec Solène Haushalter ou Hélène Witz notamment, l’un d’eux aura même l’honneur de porter le maillot de l’équipe de France : Camille Lutz.

La joueuse de Schiltigheim (SUS TT) était déjà en bleu la saison passée et s’était hissée jusqu’en quarts de finale pour… sa troisième participation. Ce sera toutefois la première fois qu’elle disputera les EMC avec sa petite sœur, Charlotte. Novices également, Célian Besnier (Mulhouse TT) et Cécile Ancelot (CSS Bergheim) pourraient faire parler d’eux dans la plus jeune catégorie, celle des enfants nés en 2003.
Un DVD en octobre

CHINE

– L’ouverture sur le monde n’est pas nouvelle pour les Euro Mini Champ’s. Il y a quelques années, la Fédération internationale (ITTF) envoyait une délégation. Pour cette édition, le relais sera pris par la Chine. La meilleure nation mondiale du tennis de table aura un représentant dans les quatre catégories. Au moins, comme cela est souvent le cas lors de championnats du monde, les finales ne devraient pas opposer deux Chinois…

DÉFILÉ

– C’est l’une des nouveautés créées pour cet anniversaire. Avant les finales prévues dimanche après-midi, un défilé de toutes les nations ayant participé aux Euro Mini Champ’s depuis sa création est programmé. Ce qui fait tout de même 46 pays…

« On n’a pas voulu que ce soit très long pour les spectateurs, ça durera au maximum un quart d’heure », promet Bernard Simonin, l’ancien président de la Ligue d’Alsace de tennis de table et qui compte parmi les principaux organisateurs de l’événement. Chaque drapeau sera porté par un jeune pongiste du pays concerné. Quant aux nations présentes par le passé, mais absentes cette fois, un bénévole se chargera de les représenter.

VIDÉO

– Un anniversaire sans personne pour le filmer, ce n’est pas vraiment un anniversaire… En ce sens, l’organisation a prévu de mettre en boîte l’événement. La vidéo de l’édition sera ensuite regroupée avec celles des neuf précédentes pour un « DVD collector ». « Le temps de le réaliser, il sortira en octobre », précise Bernard Simonin. Par ailleurs, deux des quatre finales seront visibles sur internet en direct (sur www.opensportstv.com) , les deux autres étant accessibles en différé.

BAIL

– Dix ans et puis c’est tout ? Et bien non ! Les membres du comité directeur de la Fédération française de tennis de table (FFTT) ont décidé, en avril dernier, de prolonger de quatre ans l’aventure des Euro Mini Champ’s en Alsace. Soit jusqu’en 2018 au minimum. Le temps de voir passer encore plein de « P’tits As » du ping !

DNA © T.G