Menu Fermer

Auteur/autrice : Raymond FULLENWARTH

Du neuf pour la dixième

Dans moins de trois semaines, du 22 au 24 août, les Euro Mini Champ’s fêteront leur dixième édition à Schiltigheim. L’événement s’annonce donc un peu spécial, tout en restant fidèle à ses principes.
TEST

– Créés en 2005, les Euro Mini Champ’s (EMC) devaient, à l’origine, permettre aux jeunes pongistes français de se frotter à l’élite européenne avant leur première « vraie » compétition internationale, les championnats d’Europe cadets.

Ce but originel est, depuis quelques années, atteint, voire dépassé puisque toutes les nations du Vieux continent envoient désormais des délégations et que les vainqueurs à Schiltigheim brillent régulièrement dans les catégories supérieures. Cette dixième édition ne dérogera évidemment pas à la règle. Issus de 30 pays, ce seront 400 enfants âgés de 10 à 12 ans qui viendront se tester dans le Bas-Rhin, au gymnase Leclerc et dans celui des Malteries.

Comme l’an dernier, Camille Lutz (SUS TT) participera aux Euro Mini Champ’s avec l’équipe de France.

Photo archives DNA – Laurent Réa

ALSACIENS

– Parmi tous ces jeunes pongistes, 22 seront issus de clubs alsaciens. Soit deux de moins que l’an passé (24), mais davantage qu’en 2012 (17) et 2011 (14). Comme ces dernières années, avec Solène Haushalter ou Hélène Witz notamment, l’un d’eux aura même l’honneur de porter le maillot de l’équipe de France : Camille Lutz.

La joueuse de Schiltigheim (SUS TT) était déjà en bleu la saison passée et s’était hissée jusqu’en quarts de finale pour… sa troisième participation. Ce sera toutefois la première fois qu’elle disputera les EMC avec sa petite sœur, Charlotte. Novices également, Célian Besnier (Mulhouse TT) et Cécile Ancelot (CSS Bergheim) pourraient faire parler d’eux dans la plus jeune catégorie, celle des enfants nés en 2003.
Un DVD en octobre

CHINE

– L’ouverture sur le monde n’est pas nouvelle pour les Euro Mini Champ’s. Il y a quelques années, la Fédération internationale (ITTF) envoyait une délégation. Pour cette édition, le relais sera pris par la Chine. La meilleure nation mondiale du tennis de table aura un représentant dans les quatre catégories. Au moins, comme cela est souvent le cas lors de championnats du monde, les finales ne devraient pas opposer deux Chinois…

DÉFILÉ

– C’est l’une des nouveautés créées pour cet anniversaire. Avant les finales prévues dimanche après-midi, un défilé de toutes les nations ayant participé aux Euro Mini Champ’s depuis sa création est programmé. Ce qui fait tout de même 46 pays…

« On n’a pas voulu que ce soit très long pour les spectateurs, ça durera au maximum un quart d’heure », promet Bernard Simonin, l’ancien président de la Ligue d’Alsace de tennis de table et qui compte parmi les principaux organisateurs de l’événement. Chaque drapeau sera porté par un jeune pongiste du pays concerné. Quant aux nations présentes par le passé, mais absentes cette fois, un bénévole se chargera de les représenter.

VIDÉO

– Un anniversaire sans personne pour le filmer, ce n’est pas vraiment un anniversaire… En ce sens, l’organisation a prévu de mettre en boîte l’événement. La vidéo de l’édition sera ensuite regroupée avec celles des neuf précédentes pour un « DVD collector ». « Le temps de le réaliser, il sortira en octobre », précise Bernard Simonin. Par ailleurs, deux des quatre finales seront visibles sur internet en direct (sur www.opensportstv.com) , les deux autres étant accessibles en différé.

BAIL

– Dix ans et puis c’est tout ? Et bien non ! Les membres du comité directeur de la Fédération française de tennis de table (FFTT) ont décidé, en avril dernier, de prolonger de quatre ans l’aventure des Euro Mini Champ’s en Alsace. Soit jusqu’en 2018 au minimum. Le temps de voir passer encore plein de « P’tits As » du ping !

DNA © T.G

STIGA MASTERS MINIMES 2014

31/07/2014 – 23h27

Le 9e Stiga Masters Minimes aura lieu les 18 et 19 octobre 2014 à Blegny (province de Liège, Belgique)

La Compétition Stiga Masters Minimes regroupera les 12 meilleures Minimes Filles et les 12 meilleurs Minimes garçons, né(e)s en 2003 et après, suivant le classement établi à l’issue des Euro Mini Champs à Strasbourg

Nouvelle formule avec les 12 Meilleur(e)s au lieu des 16 Meilleur(e)s.

>> Télécharger la présentation

Eurominichamp’s 2014

La 10ème édition des EMC se déroulera du 22 au 24 août 2014 à Schiltigheim, au Gymnase des Malteries et au Gymnase Leclerc.

Cette année, la compétition est réservée aux garçons et filles nés en 2002 et 2003 pour la dixième édition en 2014.

Consultez le site pour avoir toutes les informations relatives à l’édition 2014 !

FFTT

VINCENT PICARD EN OR ET UN RECORD POUR LES TRICOLORES

La 9e édition des Euro Mini Champ’s s’est achevée ce soir avec un titre pour le français Vincent Picard et un record de médailles pour la délégation tricolore. La 9e édition des Euro Mini Champ’s s’est achevée ce soir avec un titre pour le français Vincent Picard et un record de médailles pour la délégation tricolore. Compétition incontournable pour les meilleurs joueuses et joueurs européens âgés de 11 et 12 ans, les Euro Mini Champ’s ont une fois encore permis de repérer de nouvelles pépites. Avec plus de 500 joueurs, venus de 32 pays cette 9e édition débutait déjà par un record. Elle s’est conclue sur la même note avec la belle moisson des tricolores. Retour sur les performances françaises avec Damien Loiseau, Cadre Technique National – chef de projet détection.

2001 garçons : Une finale franco-française. Vincent Picard titré.

Deux Français avaient réussi la performance de se hisser en finale : Vincent Picard et Lilian Bardet. Les 1600 specteurs venus assister aux finales allaient pouvoir revivre le « remake » de la finale des championnats de France Benjamin 2012. Comme en 2012, Vincent Picard s’impose 3/0 et continue tranquillement de remplir son palmarès. « Vincent aime les finales et il sait être bon dans ces moments là, explique Damien Loiseau. Nous sommes vraiment satisfaits des résultats dans cette catégorie (Ndlr: Six français dans les dix premiers) malgré la forte concurence étrangère. » Avant de conclure : « Cette génération est bonne et dense, il faut continuer à travailler. »

2001 filles : les russes bien sûr !

Les trois premières places du podium ont été trustées par les joueuses russes ne laissant que les miettes aux autres délégations. Les deux premières françaises (Jeanne Matthieu et Vony-Ange Randriantsoa) terminent respectivement 6e et 7e. « On peut les inquièter commente le coach français…. mais leur suprématie n’est pas contestable. »

2002 garçons : des regrets pour Dorian Zheng

Le Francais Dorian Zheng s’incline 3/0 face au suédois Truls Moregardh. Après un premier set mal négocié (5-11), le champion de France benjamin 2013 a su se reprendre en faisant jeu égal avec son adversaire du jour lors des deux manches suivantes. Mais par deux fois, le scandinave a fait la différence en toute fin de set (11-9 et 13-11) ne permettant pas au français d’entrevoir une quatrième manche. « Dorian n’a pas défendu ses chances. Il a commis trop de fautes inhabituelles chez lui. » Mal embarqué dès l’entame de la partie, le jeune français n’a jamais réussi à se libérer. Dommage.

2002 filles : Un avenir prometteur !

Il aura fallu attendre la belle et plus de 45 minutes pour connaitre le nom de la championne : Ekaterina Zironova ! Pourtant bien partie dans sa finale en remportant le 1er set (11/8), la jeune française, Alessia Scacchia a fini par rompre au terme d’une cinquième manche indécise jusqu’au bout (13/15). « On sent qu’on est dans le coup, analyse le technicien français. On se rapproche du niveau des Russes qui avaient fait forte impression l’an dernier. C’est prometteur pour la suite. Alessia montre que l’on peut compter sur elle et Chloé Chomis (née en 2003) finit 3e. Il y a du monde derrière. »

Le clan tricolore repart donc de Schiltigheim avec son « traditionnel » titre et cinq autres médailles en poche (3 en argent et 2 en bronze).

Rendez-vous l’an prochain pour la 10e édition !

Résultats 2001 filles

1. Maria Taylakova (Rus)
2. Kristina Kazantseva (Rus)
3. Elina Rub (Rus)
4. Ema Labosova (Svk)

Résultats 2001 garçons

1. Vicent Picard (Fra)
2. Lilan Bardet (Fra)
3. Carlo Rossi (Ita)
4. Thomas Lafont (Ile de France / Fra)

Résultats 2002 filles

1.Ekaterina Zironova (Rus)
2. Alessia Scacchia (Fra)
3. Chloé Chomis (Ile de France / Fra)

4. Maelys Dahy (Bel)

Résultats 2002 garçons

1. TrulsMoregardh (Swe)
2. Dorian Zheng (Fra)
3. Bilel Hamache (Rhone-Alpes /Fra)
4. Dalibor Diko (Svk)

Morgane Legall / Communication © FFTT

DNA

Tennis de Table 9e édition des Euro Mini Champ’s à Schiltigheim : record de médailles pour les Français

SIX BONNES RAISONS DE SOURIRE

Avec six médailles dont une en or, les Français signent leur meilleur résultat depuis la création des Euro Mini Champ’s en 2005. Et perpétuent la tradition d’au moins un titre tricolore chaque année.

Ils étaient encore quinze en lice hier matin, ils ont terminé à six sur les podiums des différentes catégories de cette neuvième édition des Euro Mini Champ’s à Schiltigheim. Les pongistes français ont continué de briller hier lors du troisième et dernier jour de la compétition, et ce dès les quarts de finale tôt le matin.

À 11h30, il n’y avait que chez les filles 2001 qu’on ne voyait plus de Français en lice. Jeanne Mathieu (Lorraine) et Vony-Ange Randriantsoa (Île de France) s’étaient inclinées en quarts pour finalement se classer, tout de même, respectivement 6e et 7e de leur catégorie.

Vincent Picard a remporté le titre face à son compatriote Lilan Bardet. Photo DNA – Marion Wendling

Chez les filles 2002, la jeune Chloé Chomis (Île de France, née en 2003), qui sortait déjà vainqueur d’un duel franco-français face à la Bretonne Mathilde Cariou, se retrouve de nouveau face à une compatriote en demi-finale. Mais Alessia Sacchia (Equipe de France) venant de sortir la Russe Yulia Lyubushkina 3-2, montre une nouvelle fois son talent et vient à bout de Chloé Chomis au terme d’une partie tendue.

Rien à voir, toutefois, avec ce qui attendait Chloé Chomis lors de la « petite finale » qui l’opposait à la Belge Maelys Dahy. Nerveuse, la Belge s’est vue sanctionner d’un carton jaune au cours d’une deuxième manche qui s’est prolongée jusqu’à 23-25, en faveur de la Française. Chloé Chomis n’a pas perdu son sang-froid et l’a finalement remporté pour décrocher la médaille de bronze.

Du côté des garçons 2002, ils étaient deux Français à disputer les demies. Dorian Zheng, de l’équipe de France, s’est qualifié pour la finale en sortant le Slovaque Dalibor Diko, tandis que Bilel Hamache (Rhône-Alpes) échouait face au Suédois Truls Moregardh, avant de se rattraper plus tard pour décrocher le bronze.

Chez les garçons 2001, un énième duel franco-français opposait Thomas Lafont (Île de France) à Vincent Picard (Equipe de France), tandis que juste à côté Lilian Bardet (Equipe de France) se retrouvait dans un match très serré face à l’Italien Carlo Rossi. Mais les deux membres de la sélection tricolore sont sortis vainqueurs de ces demi-finales, assurant du même coup deux médailles pour le camp français et forcément un titre.

L’espoir jusqu’au bout

Avec quatre finalistes dont deux en duel, les Français étaient donc déjà assurés, hier en début d’après-midi, d’au moins quatre récompenses.

Damien Loiseau, responsable national de la détection, goûtait au plaisir d’un premier bilan prometteur : « c’est un très très bon cru. On fait mieux qu’il y a un an. L’année dernière, on avait senti qu’en filles, on était incapables de gagner face aux Russes. Là chez les filles 2002, Alessia (Sacchia) bat une des Russes en quarts sur un très gros match, c’est intéressant pour nous. Chez les garçons on savait déjà que c’était possible, mais c’est bien de concrétiser. Les deux de 2001, Vincent (Picard) et Lilian (Bardet) confirment. Chez les 2002, Dorian (Zheng) se retrouve face à un Suédois, c’est une bonne concurrence. »

Tous les espoirs étaient donc permis pour les Français à mi-journée. Mais c’était avant la « déception » de la finale.

Face au Suédois Truls Moregardh en garçons 2002, Dorian Zengh est « un peu passé à côté », selon Damien Loiseau, en s’inclinant 3-0. « On est déçu forcément, quand on fait une finale c’est pour la gagner », reconnaissait le coach.

En même temps sur la table d’à-côté, Alessia Sacchia débute très bien son match face à la Russe Ekaterina Zironova mais échoue finalement de peu, 3-2. « La grosse déception c’est qu’elle perd, mais la grande satisfaction, c’est de savoir que dans cette catégorie, on fait aussi bien que les Russes. »

Les Russes qui, une fois de plus, ont donc pris la première place des filles 2002 mais ont surtout raflé les trois médailles chez les filles 2001.

Quant au titre assuré chez les garçons 2001, c’est Vincent Picard qu’il l’a rapidement remporté, 3-0 face à Lilian Bardet. « J’ai bien joué en finale, mais je suis surpris car je ne m’attendais pas à gagner », avouait le vainqueur, médaille autour du cou et trophée en main.

« Lilian semblait avoir pris le dessus ces derniers mois, mais Vincent est un joueur qui aime les finales et les assure, il remplit son palmarès, constate Damien Loiseau. Dans cette catégorie, on a plusieurs Français dans le tableau final (15 sur les 32 meilleurs) , cela prouve leur très très bon niveau. »

Après avoir cru pouvoir remporter trois titres, l’espoir déçu a donc finalement, et à juste titre, laissé place à une grande satisfaction hier soir dans le camp français. Et avec l’envie de remettre en jeu ce record de six médailles dès l’année prochaine, pour le dixième anniversaire des Euro Mini Champ’s.

Gaëlle Henry © DNA